mardi 20 novembre 2018

Deuxième famille

Pas facile de revenir comme si de rien été après 3 mois d'absence ici. Mon petit cocon, qui en est toujours un. Que vous dire ? Je vous laissez la dernière fois en suspens, pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux le savent, mais je suis maintenant comblée niveau amour. Bientôt 3 petits mois que je suis avec lui, et je pense n'avoir jamais connu un tel bonheur que depuis qu'il fait parti de ma vie. C'est pourtant rien 3 mois, mais pour moi ça a tout fait. On a vécu beaucoup, beaucoup de choses qui nous ont rapproché, pas toujours des moments joyeux, mais ce que je sais c'est qu'il a toujours été là pour moi, parce que ces derniers mois n'ont pas été faciles. Et ce petit bout d'homme a su me réconforter à chaque moment, il sait trouver les mots, les gestes qu'il faut. Je n'ai jamais été aussi chanceuse dans ma vie, alors je sais que c'est très niais de dire ça, et qu'il va surement lever un peu les yeux au ciel en lisant ça, mais je ne connaissais pas encore le vrai amour. Et depuis que je suis avec lui, je le vis tous les jours. Je pense lui dire minimum des mots d'amour à peu près tous les jours, et ce texte sera peut-être un trop plein d'amour, mais j'avais envie de lui faire cette déclaration. Je suis avec un homme bienveillant, attentionné, protecteur, drôle, adorable, tendre et doux, ALORS oui il a des défauts évidemment, mais ce n'est rien comparé à toutes les belles choses qu'il peut avoir en lui-même. C'est peut-être trop tôt pour le dire encore, et je pense que l'avenir nous le dira, mais je sais que c'est le bon. Je n'ai jamais aimé une personne d'un amour aussi fort, c'est mon gros bébé, ma moitié, mon papapou, mon cadeau de Noël en avance. Et en plus de ça il m'a offert une deuxième famille, ma belle soeur merveilleuse, cette femme toujours positive, qui a changé ma vision des choses, ma belle maman, notre petit ange de Noël, qui nous réchauffe le coeur, qui m'émerveille à chaque fois devant ses yeux qui s'illuminent face à des livres, et deux beaux frères juste géniaux, avec qui je me prends de bons fous rires. Bref, je ne vais pas m'éterniser, oui ça fait un peu "j'étale mon bonheur", mais j'avais envie de l'étaler, parce que je pense le mériter. J'avais besoin de ces personnes dans ma vie, et je crois que sans eux je serais perdue. Je ne suis pas du genre à croire au destin, mais je suis sûre qu'il y a des choses qui n'arrivent pas par hasard. 

jeudi 16 août 2018

H e u r e u s e

Vu que je le partage sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, il fallait bien que je laisse cette trace ici aussi. Je suis heureuse les gens ! Depuis une dizaine de jours je vis avec le sourire au lèvres, et en même temps un gout amère d'une page qui se ferme pour s'ouvrir sur une autre. Je termine mon contrat dans trois jours. Et je suis triste bien sûre, triste de ne plus voir certaines personnes, de ne plus me prendre des fous rires avec mes collègues, triste de ne plus voir certains sourires.
Alors pourquoi je suis heureuse ? Parce que la vie a fait qu'elle a su me mettre 3 personnes sur mon chemin. Deux femmes, belles et souriantes, pleine de vie, amoureuses des livres, des animaux, de la vie. Et puis il y a lui. Lui que je vois depuis 2 ans, que j'avais sous mes yeux. Une relation commence à naitre doucement entre nous. On ne se met pas de pression, on est très timide tous les deux donc c'est délicat, mais on se plait, on se cherche, on se dit des jolis mots. C'est tendre, c'est doux, un peu innocent, mais ça fait beaucoup de bien. Il va peut-être passer au magasin samedi, juste pour me faire un bisous, histoire de se voir même quelques secondes. Mais on se voit certainement officiellement la dernière semaine d'août. Je pense lui proposer un ciné et une glace juste après, vous en dites quoi ? Je vous avoue que je suis assez stressée, mais je pense que c'est lui le plus timide de nous deux, donc à moi de le mettre le plus à l'aise possible ! Il est attachant, attentionné, et attendrissant, j'espère de tout coeur que ça va marcher entre nous. On en a envie en tout cas. On avance, par petits pas. Mais les papillons dans le ventre sont déjà là...

mardi 7 août 2018

Tout doux

J'espère que vous survivez à la chaleur ambiante ! Moi je ne rêve que de pluie, de fraicheur, de feuilles qui volent, de l'odeur de pluie sur le goudron. OH oui, je me languis l'automne. Parce que là ce n'est plus possible. On arrive à 38° la journée, et le moindre mouvement devient épuisant. Je n'arrive même plus à lire de livre ! Alors en ce moment mon livre se prête parfaitement à l'été, sauf que vu que je n'ai plus envie d'être en été, bah je le traine...et je crois que je vais le laisser de côté. Et malheureusement c'est Le premier jour du reste de ta vie de Virginie Grimaldi. Alors oui j'aime, mais ce n'est pas ce que je veux lire en ce moment. Et oui, même de mon autrice préférée je peux laisser un livre de côté !
Mais je me rattrape au niveau des mangas. J'en ai lu une trentaine depuis 10 jours et je vous dis pas le bien que ça me fait de les enchainer. J'ai pu découvrir de véritables merveilles dont je vous parlerais très bientôt. Alors quitte à ne pas arriver à lire des romans, les mangas font mon bonheur pour combattre la chaleur !
Il y a un mois j'avais postulé pour La soupe de l'espace, la librairie de ma ville. Vu qu'ils embauchaient en mi-septembre, j'ai tenté le coup. Malheureusement ma candidature a été refusée...j'avoue avoir été très déçue à ce moment là, du fait de ne pas avoir eu d'entretien en fait. Mais je me dis que c'était le destin, et que ce n'étais pas mon moment.
Depuis hier j'ai découvert plein de nouvelles musiques ! J'avais besoin de renouveler un peu ma playlist, vu que je m'écoute sans arrêt les mêmes musiques (notamment This is me de The Greatest Showman dont je ne me suis toujours pas lassée). Vous avez été adorable à me conseiller sur twitter ! Et avec ma meilleure amie on a trouvé de belles pépites.
Mes coups de coeur : May I have this dance, The night we met, Sleep on the floor. 
Jeudi dernier je suis allée manger avec ma collègue, dans la pizzeria d'une cliente que l'on connait bien, je suis amie avec sa fille ! Et quel merveilleux moment j'ai passé. Dans ce lieu si chaleureux, avec des personnes que j'adore. J'y retourne avec ma meilleure amie vendredi soir d'ailleurs !

Voilà pour les petites nouvelles du moment. J'espère que vous allez bien ! Je vous fais d'énormes bisous tout doux. Prenez soin de vous, et n'hésitez pas à ralentir, à vous chouchouter.

mercredi 1 août 2018

Le manga shojo, sous côté ?

Eh coucou ! Je suis là aujourd'hui pour papoter manga avec vous, et plus particulièrement du genre shojo. Alors, pour les novices, qu'est ce que le shojo ?
"Ce terme signifie jeune fille. Le shojo s’adresse aux écolières, collégiennes, lycéennes ! Il est un peu l'équivalent du shonen mais destiné a un public féminin. Les récits abordent des sujets variés tels que la musique, le sport, l’école, la mode avec souvent des histoires d’amour en toile de fond.
La plupart du temps ils sont réalisés par des auteurs féminins.
Ce genre possède évidemment ses propres codes graphiques : les personnages sont longilignes aux visages finement détaillés. Il offre une grande créativité en matière de mise en page."

On a souvent tendance à sous estimer le genre shojo. Pourquoi ? Parce que ce serait trop léger, trop pour filles, trop pour des adolescentes, trop niais, trop mielleux, pas profond. Ce n'est pas moi qui le dit tout ça, c'est ce que j'entends la plupart du temps.
Et si on grattait un peu la coquille de tout ça ? Qu'on allait au-delà des préjugés ? Parce oui, le manga shojo peut être profond, peut être lu par des femmes adultes, mais aussi par des hommes ! (oui oui j'en connais). Non, le shojo n'est pas destiné que pour les "jeunes adolescentes", et non, le shojo n'est pas toujours niais, ou mielleux.
Je peux d'ailleurs dire que j'en lis depuis toujours. Mon premier shojo a été Card Captor Sakura, un classique du genre. A la même période j'avais aussi découvert Love Hina, Angelic Layer... et ça m'a suivi de mon adolescence à maintenant, ma vie d'adulte. Et j'ai toujours aimé en lire. Alors oui, certains sont légers et sans prise de tête, et c'est ce qui me fait le plus grand bien. Je sais que si j'ai besoin de me redonner le moral, je me dirige souvent vers ce genre. Pour me donner le sourire, et rire ! 
Mais les shojo n'ont pas que pour but de nous faire rire. Certaines histoires sont bien plus profondes qu'elles n'y paraissent. On peut prendre comme exemple Orange, qui parle de deuil, de suicide, et de dépression. D'amitié aussi, de tout ce qu'on pourrait faire pour soutenir quelqu'un, pour l'aider en cas de grosse tristesse. Il y a aussi Moving Forward, qui parle des faiblesses que l'on peut avoir, mais aussi de ne pas toujours se montrer sous son bon jour, et de porter un masque, pour cacher sa douleur. Life, qui traite du harcèlement scolaire, mais d'amitié aussi. Qu'il y a toujours cette étoile, cet espoir dans les moments les plus sombres. Lovely Complex, où deux êtres complètement opposés, qui ne vont en aucun cas ensemble physiquement, apprennent à s'aimer, et oh diable les préjugés ! 
Je pourrais évidemment en citer plein d'autres ; Dengeki Daisy, Nana, Puzzle, A silent voice, Blue spring ride, Close to Heaven, Don't worry be happy, Fruits Basket, Je ne suis pas un ange, Le sablier...
Ce que j'aime avec les romances dans les mangas, c'est que les mangakas y vont souvent avec pureté et douceur. C'est très pudique, très innocent et très mignon. Sans que cela soit niais. Alors on pourrait reprocher que certaines romances aillent beaucoup trop vite en besogne, mais c'est tellement fait avec justesse qu'on passe à travers.

J'espère que cet article vous aura plu car il me tenait à coeur ! Quels sont les shojos que vous aimez lire ? ^_^

dimanche 29 juillet 2018

A la maison / routine

On a souvent tendance à envier les personnes qui voyagent beaucoup. Ceux et celles qui découvrent de nouvelles cultures, de nouveaux paysages. Alors dans un sens, oui, je les envie. Je n'ai jamais fais de gros voyages, avec ma peur de l'avion c'est assez difficile. Mais pour l'instant, aller à droite et à gauche en France me convient très bien. J'ai cependant remarqué quelque chose me concernant. Bien sûr que je suis contente quand je pars dans un autre endroit, mais je me rends compte qu'il ne faut pas que je parte trop longtemps. Quelques jours suffisent. Pourquoi ? Car je ressens ce besoin de rentrer à la maison, et de reprendre mes petites habitudes. C'est peut-être égoïste de ma part, mais j'aime ma routine. Je sais que c'est un mot qui ne plait pas à certaines personnes, car elle peut être pris dans un sens négatif. Mais moi j'aime ça. C'est un sentiment de sécurité, de confort. Quand je travaille l'après midi, j'aime me réveiller tôt, lire un peu, et me rendormir ensuite. Retrouver ma couverture douillette. Et revenir dans cette chambre où le frais s'y est installé, ayant laissé ma fenêtre ouverte. 
Je ne suis pas très sortie le soir. Il y a juste avec ma meilleure amie où j'aime me fait un petit resto de temps en temps. J'ai aussi une sorte de routine avec elle, quand on fait notre journée shopping, on n'échappe jamais à notre gouter favori : crêpe cannelle et caramel au beurre salé pour elle, pancakes au sirop d'érable pour moi. C'est un peu notre moment cocon, où on se sent enveloppé de douceur sucrée. 
J'aime que chaque soir, en rentrant du boulot, je me fasse ma petite session vidéo de Guillaume et Kim. Voir leur vidéo du jour. Ils font parti de mon quotidien maintenant, et de ma routine. Et non je suis loin de m'en lasser.
J'aime me plonger dans un bon livre, et lire jusqu'à pas d'heures. Ou bien me regarder un film/une série, selon mes envies.
La meilleur des routines est pour moi la période qui va de septembre à décembre. L'automne arrive. On ressors les bougies à l'odeur de cannelle. Les films doudou comme Vous avez un message, les chocolats chauds en fin de soirée, avec de la guimauve bien sûr ! C'est une sorte de routine mêlée aux petits plaisirs du quotidien.

J'aimerais beaucoup que vous me parliez de vos petites routines à vous !

mercredi 25 juillet 2018

[ Pop'corn 🍿 ] Every Day


Chaque jour un nouveau corps. Chaque jour une vie différente. Chaque jour amoureux de la même fille.

Il ne peut jamais prévoir où ou qui il sera. A s'y est maintenant habitué et a même établi certaines règles de conduite : ne jamais s'attacher. Faire en sorte de ne pas se faire remarquer. Ne pas s'impliquer.
Tout suit son cours jusqu'au matin où A se réveille dans le corps de Justin et rencontre sa copine, Rhiannon. A partir de ce moment, A balayent les règles qui gouvernent sa vie. Parce qu'il a maintenant trouvé quelqu'un avec qui il veut passer sa vie. Du matin au soir, jour après jour.

 Cette bouille

__Every Day est tiré du livre A comme aujourd'hui de David Levithan. Une histoire qui m'avait bouleversé, chamboulé. Une oeuvre qui est resté un petit trésor dans mon coeur. Un bouquin qui renferme une palette de sentiments, d'émotions, et de justesse. Alors faire un film sur un de mes livres préférés au monde est un énorme risque. Est ce qu'il vaut le coup ? 100x OUI !
Si vous avez aimé le livre, vous pouvez y aller les yeux fermer, le film est très fidèle, quelques détails diffèrent, mais ce n'est pas gênant. Sauf peut-être une révélation de la fin du livre qu'il n'y a pas dans le film, dommage car je trouvais cela important.
__Le seul défaut que je peux lui trouver, est que le début est bien trop rapide. Tout s'enchaine un peu à la va vite, mais heureusement cela se stabilise après. Mention spécial pour les acteurs, qui sont exceptionnels. Angourie Rice qui interprète Rhiannon est absolument adorable, et ressemble à l'idée que je me faisais d'elle. Elle n'est pas dans l'exagération, et a fait un bel hommage à son personnage. A... c'est celui qui m'a fait fondre dans le livre. Et petite mention pour l'acteur qui joue Alexander, même si on le voit peu, la dernière scène est tellement, mais tellement mignonne ! Je veux un Alexander dans ma vie. Il m'a donné envie de tomber amoureuse !
__Je crois que j'ai autant pleuré à la fin du film que dans le livre. Oui c'est triste, mais réaliste. Et elle ouvre la porte sur d'autres horizons. J'ai aimé la justesse de A, son authenticité, le fait qu'il ne soit pas égoïste et qu'il ouvre les yeux à Rhiannon.
La moral est la même que dans le livre, tout aussi belle, tout aussi vraie, et tout aussi juste. Aimer une personne pour sa personnalité. Pour elle même, et non son physique. On est dans une société où le physique est devenu important, pour rentrer dans la norme. Mais ce livre/film nous montre bien qu'il faut parfois gratter au dessus de la coquille. 
__Every Day est un film douillet, qu'on a envie de regarder enveloppé dans un plaid, avec un chocolat chaud. Il deviendra un de mes films doudou, à voir en cas de coup au moral. Il fait du bien, il remet les idées en place, et nous fait poser les bonnes questions.

des bisous au beurre salé

lundi 23 juillet 2018

Les jolies trouvailles


En ce moment je suis aux anges niveau lecture. Je ne lis que du tout doux, du moelleux, du tout tendre, avec plein de bons sentiments. BREF. Je lis des livres qui me font beaucoup de bien, qui m'émerveillent, qui sont chaleureux et bienveillants, je ne pouvais pas ne pas vous les présenter !

La famille Charivari et la maison qui éternuait 🍁

La famille Charivari est constituée de Monsieur et Madame, de leurs trois paires de jumeaux, d'un vieil oncle, d'un perroquet et d'un gros chat roux paresseux. Un jour, Etoile et Chance, les deux petites dernières, entendent des éternuements dans la maison d'à côté. Elles découvrent que c'est leur prof ronchon qui y vit avec son fils. Les Charivari décident de ramener le bonheur dans cette maison.

'''' 

__Comme à chaque fois que je vais à ma librairie préférée, La soupe de l'espace, je lis les coups de coeur de Claire, la libraire en jeunesse. Et là en lisant celui qui concernait ce livre, je n'ai pas hésité un seul instant. J'avais besoin d'un livre qui m'évade, et m'échappe du quotidien. Je n'ai pas été déçue, loin de là ! Quel coup de coeur. On suit une famille un peu rocambolesque, avec des personnages uniques et hauts en couleur. C'est tellement bien écrit ! On y mêle poésie et onirisme, mystère et humour, intelligence et malice. On se sent bien avec cette famille, qui nous font part de leurs aventures atypiques. On rigole beaucoup, on sourit jusqu'aux oreilles. J'avais dans ma tête un univers comme le film Pénélope, où magie et poésie s'entrecroisent...
C'est aussi pour ça que j'aime la jeunesse, on y trouve des petites pépites, des trésors enfouis, qui font du bien aux gens.  La famille Charivari en fait parti, c'est une lecture que je recommande à tout âge, pour petits et grands !

La sirène et la licorne 🍃

Tout les oppose, pourtant elles s’attirent, et vont vivre une très belle histoire d'amour au coeur de l'été.
La licorne, c’est Lili. 17 ans, cheveux longs couleur arc-en-ciel, ballerines pailletées. Elle est passionnée par les effets spéciaux et le maquillage au cinéma. Elle a été harcelée sur le Net par les élèves de sa classe. Pour oublier, elle quitte la banlieue parisienne et part en vacances chez sa tante près de l’océan. En apparence, tout va bien et elle assume. La réalité est moins facile.
La sirène, c’est Cris. Cheveux courts, baskets défoncées, vieux jean trop large. Passionnée de voile et de natation, elle est plus à l'aise sur l'océan qu'au milieu de la foule. En vacances dans la maison de vacances familiale, elle tente de guérir d’une blessure. Fragile en apparence, elle possède une vraie force intérieure.


'''' 

__La sirène et la licorne est ce genre de livre que je sais que je vais apprécier sans même avoir encore lu la première page. Et ça n'a pas loupé ! Quel délice. C'est tellement doux, et tendre. Une lecture au gout de chocolat chaud avec des guimauves, où de glace avec des morceaux de fruits. C'est pour moi un livre à mettre entre toutes les mains. On y traite de plusieurs sujets, l'orientation sexuelle, le harcèlement scolaire... et tout ça traité avec une justesse infinie. Je me suis attachée à ces deux jeunes filles comme si je les connaissais, comme si c'était deux copines à moi, qui ont leur carapace, leurs blessures, et leurs défauts. 
C'est une histoire toute douce qui sent bon les embruns, bien écrite, la plume est fluide comme une rivière, dès la première page je suis rentrée dedans. N'hésitez surtout pas !

Beyond the clouds 🍂

Dans la ville jaune, les usines crachent leur fumée jour et nuit, cachant le ciel et les astres. Le jeune Théo n’a jamais vu les étoiles, ni exploré le monde extérieur. Enfant, il rêvait de partir à l’aventure, à la poursuite des créatures fantastiques de ses livres préférés, mais la réalité l’a rattrapé… Son travail à l’atelier de réparation Chikuwa est devenu son quotidien. Sa routine est chamboulée le jour où il rencontre une fillette pas comme les autres : une humaine ailée, espèce appartenant au monde des légendes ! Tombée du ciel, elle a perdu la mémoire, ainsi qu’une de ses ailes… Théo fera tout pour percer le mystère de cette rescapée des cieux !

'''' 

__Qu'est ce que je l'attendais ce manga ! Pareil je savais qu'il allait me plaire, mais me faire vivre un tel coup de coeur, ça je ne m'y attendais pas !
Si vous aimez les films de Hayao Miyazaki, vous allez adorer l'univers de Beyond the clouds, où féerie, nature et steampunk s'y mêlent. Les dessins sont incroyablement beaux, plein de détails, on a envie de rester sur chaque pages à voir tout ce qui s'y cache. J'ai aimé cette relation entre Théo et Mia, tout de suite emplie de complicité et de douceur. C'est un premier tome, donc on pose les bases. En douceur. Je sens que je vais adorer ce manga... si il continue dans cette lignée pendant toute la série, ça sent le coup de coeur à plein nez !!

Les optimistes meurent en premier 🌿

Depuis la tragédie qui a anéantie sa famille, Petula a de nombreuses phobies, et prétend qu'une prudence et un hygiène extrêmes lui permettront de parer à la moindre catastrophe. Mais est-ce bien réaliste ? ... Au lycée, contrainte et forcée, elle fait partie d'un atelier d'art-thérapie. Les adolescents "à problèmes" qui y assistent se supportent tout juste. Arrive Jacob, "l'homme bionique. Appareillé depuis qu'il a perdu son avant-bras, le jeune homme, grand cinéphile, est aussi moqueur qu'attentif aux autres...

'''' 

__Quel tendresse ce roman ! Un roman qui parle de l'adolescence et de la culpabilité qu'on peut ressentir avec justesse. On ne va pas dans le cliché, mais dans le vrai. J'ai eu des papillons dans le ventre, j'ai ris, et j'ai pleuré. Toute une palette d'émotion y passe ! Les deux protagonistes sont adorables, pas parfaits, avec leurs failles, leur passé. Ils se complètent, se rassure, se soutiennent. Une plume vive et percutante, ainsi que touchante. Je me suis senti bien en le lisant, car même si on ne pourrait pas s'y attendre, vu le titre, c'est plein d'optimisme ! A lire si vous avez envie d'une lecture cocon.