Les dernières chroniques :

samedi 29 avril 2017

La rencontre du dernier espoir

Auteur : Kelley York
Édition : Pocket Jeunesse
Parution : 2017
Pages : 289

Durant dix-huit ans, Vincent n'a cessé d'être trimballé de foyer en foyer. Quand Maggie le recueille, il pense avoir enfin trouvé son refuge. Mais il se trompe, une fois de plus. Brisé, Vince consulte Suicide Watch, un forum destiné à ceux qui songent à la mort. Il y rencontre Casper, tentée d'abandonner son combat contre le cancer, et le très discret Adam, qui se croit insignifiant. Vince va devoir faire un choix : vivre et affronter ses sentiments ou mourir sans savoir s'il aurait pu, un jour, goûter au bonheur.
 
C'est le deuxième roman de Kelley York que je lis, et je trouve qu'elle a un don pour rendre ses histoires bouleversantes et renversantes de vérités. Ce n'est pas un coup de coeur, mais bien un coup de poing, qui peut faire mal, il m'a prit plus d'une fois aux tripes, mais rien que pour découvrir ce trio exceptionnel, il vaut le détour.

J'ai fini le livre les yeux embués de larmes. Même si mon coeur s'est serré à de nombreuses reprises, je n'ai pas pleuré, mais à la fin j'ai senti que le trop plein d'émotions a fait qu'il fallait que j'éclate.
On est loin d'être dans un roman feel-good comme je les aime. Oh non. On y parle de suicide, de deuil, de solitude et il faut avoir le coeur bien accroché. L'autrice ne tombe jamais dans le pathos ou l'exagération, et surtout en aucun cas dans le jugement. Elle exploite ces sujets avec beaucoup de justesse et d'humilité.

Les personnages m'ont fait chavirer et m'ont fait vivre une palette d'émotions. J'ai adoré Vince, même si sa détresse m'a foutu plus d'une fois la boule au ventre, je n'ai pu que me prendre d'affection pour lui. C'est un jeune adulte encore perdu, qui se sent seul et abandonné. On a juste envie de le serrer fort dans nos bras et de lui dire que ça va aller, on est là et qu'on ne le laissera pas tomber. C'est un personnage criant de vérité, en qui on peut tous se retrouver, par ses doutes, ses réflexions. Les deux autres protagonistes sont savoureux, on tombe amoureux d'Adam et on s'éprend pour la jolie Casper, qui est juste incroyable. Ils forment un trio magnifique et fusionnel.

C'est une amitié à ne pas oublier, et cela montre que même dans les pires situations on peut trouver de belles choses. C'est une histoire sombre, triste, mais aussi un appel à l'espoir. Car même si au début on a du mal à déceler l'espoir, il se fait de plus en plus lumineux, grâce à la rencontre de ce trio écorché. 

jeudi 27 avril 2017

Mes petits souhaits

Moi j'ai un rêve ! C'est voir les lanternes 
qui dans le ciel s'élèvent.

C'est en me baladant sur le blog de Marine et Clélia que j'ai eu cette idée d'article. J'ai pleins de rêves ! Des grands, des petits, des souhaits, des envies, qui germent, petit à petit (rimes bonjouuur). Alors j'ai décidé de vous en partager. Parce que il n'y a rien de mieux que de rêver, surtout en ces temps un peu dur. Alors un article rempli d'optimisme, on ne dit pas non hein ?

Je rêve d'apprendre le japonais, je connais déjà beaucoup de mots grâce aux nombreux animes que j'ai pu avoir (même l'accent héhé) mais j'aimerai vraiment le parler couramment. Je rêve d'aller au Japon évidemment. De visiter Tokyo, Kyoto, le musée Ghibli, les petits villages authentiques. De manger encore des Takoyaki (ma première fois à la Japan Sud, un délice!), de gouter les onigiri au saumon ainsi que les Okonomiyaki, et puis de voir les fleurs de Sakura lors du printemps!. J'aimerai aussi avoir un jour ma photo à côté d'un gros Totoro, le vrai bien sûr (ahah, oui je suis folle!).
J'aimerai avoir mon propre appartement et d'avoir un chez moi qui me ressemble. Me faire une journée marathon avec que des films de Hayao Miyazaki ou Le seigneur des anneaux. Voir des renards, encore jamais vu ! Rencontrer Guillaume & Kim, pour leur dire à quel point mon quotidien sera moins lumineux sans eux. Avoir un jour ma propre librairie. Aller dans une forêt en automne. Passer un week-end en campagne. Des vacances (bientôt bientôt!). Aller en Écosse/Irlande/Norvège/Londres. Avoir le DVD de La Belle et La Bête pour enfin le voir en VO ! Avoir de jolis ongles. Et puis la volonté de perdre 5kg. Ne plus être anxieuse. Voir Mary et la fleur de la sorcière, il me tarde teeeeellement ! Le nouveau Star Wars. Parce que Star Wars quoi ! Aller voir un film au cinéma et être toute seule tout au long de la séance. Voir la neige. Aller en Bretagne. Retourner à Disneyland.

Voilà pour la plupart de mes jolis rêves, de mes petits souhaits que je garde enfouis mais qui fait du bien quand on en parle. Et vous, c'est quoi vos jolis rêves ?    

mercredi 26 avril 2017

Opération Pantalon

Auteur : Cat Clarke
Édition : Robert Laffont
Collection : R Jeunesse
Parution : 2017
Pages : 260

Liv Spark, 11 ans, est un garçon transgenre élevé au sein d’une famille ouverte d’esprit. Avoir deux mamans, c’est vraiment le pied, et Liv est impatient de commencer le collège et de s’y faire de nouveaux amis. Garçon ou fille, la question ne s’est jamais posée pour le moment, ses parents le laissant s’habiller et s’exprimer comme il le souhaitait. Mais tout va basculer lorsqu’il découvre qu’il lui faudra porter une jupe. Liv n’a aucune envie de se plier à la politique stricte de son école concernant l’uniforme, mais il n’est pas encore prêt non plus à partager son secret, il lance alors l’Opération Pantalon, une campagne qui vise à permettre aux filles de porter un pantalon. Si tout le monde pense qu’il est une fille, eh bien, il fera semblant…pour le moment. Pendant cette campagne, Liv va être victime de harcèlement scolaire, d’un deuil familial et des remarques désagréables du proviseur. Après s’être fait jeter par son meilleur ami, Liv va devoir réapprendre à faire confiance. Trouvera-t-il le courage de partager son secret, et de dire à sa famille et à ses amis qui il est vraiment ? Opération Pantalon est un livre plein d’humour et de tendresse qui parle d’amitié et de comment rester fidèle à soi-même.

 
Un grand merci à Robert Lafont pour m'avoir permis de découvrir cette petite merveille ! Je n'avais encore jamais lu un livre de cette autrice, pourtant, ce n'est pas faute d'en avoir entendu parler. Pas mal de ses romans me tentent, mais je n'avais pas encore sauté le pas. C'est chose faite avec Opération Pantalon qui s'est révélé être un magnifique coup de coeur.

Depuis quelques années, Liv sent qu'il est un garçon au plus profond de lui, même si il a l'apparence d'une fille. C'est son Secret, pas encore dévoilé à ses proches, de peur qu'on ne l'accepte pas tel qu'il est. Cette année il rentre au collège, et son quotidien sera loin d'être simple ; entre les moqueries de petites pestes ou encore sa meilleure amie qui lui tourne le dos pour faire parti du groupe des populaires... Mais il y a aussi le code vestimentaire qui hérissera Liv ; les filles doivent porter des jupes et les garçons, des pantalons. Liv n'est pas d'accord avec ça et il est bien parti pour faire entendre ses convictions !

J'ai complètement été éprise par ce roman. Il m'a fait vivre un arc-en-ciel d'émotion. J'ai ris et eu les larmes embués plus d'une fois et j'ai surtout été beaucoup attendri, car ce roman ne manque en aucun cas de tendresse. Il est là, comme si il te prenait dans ses bras, à te murmurer "ne t'en fais pas, sois toi-même et tout ira bien.". Liv est un personnage très mature pour son jeune âge et je l'ai trouvé véritablement attachant, je n'ai pu qu'apprécier sa force de caractère, sa volonté de faire entendre sa voix et ses convictions ! Oui chacun a le droit d'être différent, il n'y a pas de personnes plus bizarres que d'autres, nous sommes juste nous, des personnes normales, humaines, uniques, avec des passions et des envies qui nous diffèrent. Je ne comprendrai jamais pourquoi il y a des choses spécifiques pour les filles et pour les garçons. Si une fille a envie de faire du skate board, qu'elle le fasse ! Et si un garçon a envie de faire de la couture, qu'il le fasse aussi ! 

Opération Pantalon est un ouvrage à faire découvrir aux plus jeunes, dès l'entrée au collège, pour ouvrir à la discussion et partager sur plusieurs sujets ; la transsexualité, l'homoparentalité, l'acceptation de soi...ce sont des thèmes forts, percutants à enseigner dès que possible afin d'obtenir une véritable compréhension dès le plus jeune âge.
Un autre sujet est présent dans ce bouquin ; le harcèlement scolaire. C'est un thème qui me touche tout particulièrement et l'autrice l'aborde avec justesse et simplicité, ainsi que des mots abordables et accessibles pour les plus jeunes.

Je tire mon chapeau à Cat Clarke qui a su mêler ces thèmes avec beaucoup d'authenticité et d'humilité. Ce livre apporte de beaux messages qu'il ne faut pas oublier. C'est un souffle d'espoir pour ceux qui ne sont pas entendu. Et surtout, ne pas oublier que la différence, c'est bien aussi, et qu'il n'y a aucune honte à être tel que l'on est.  

samedi 22 avril 2017

Zoom de Youtubeur #1 : Guillaume & Kim

En ce moment je bourgeonne d'idées d'articles à tout va. Je ne sais pas si c'est le printemps qui fait ça, mais j'en suis contente ! Je me retrouve bien plus avec ce genre d'article qui diversifie un peu le blog.

Alors j'ai eu l'idée d'un article que je ferai peut-être tous les mois. Le "Zoom de Youtubeur" où je vous parlerai de youtubeurs, booktubeurs etc... Je trouve ça bien aussi de mettre en lumière des personnes que je regarde et que j'adore tout particulièrement.


Alors pour bien commencer ce nouveau rendez-vous, j'ai décidé de vous parler de mes chouchous ! Ma chaine number one, celle que je regarde tous les jours et dont je ne pourrai jamais me passer ; Guillaume & Kim ! C'est un couple de gamers juste adorable ! Je peux vous assurer que depuis que je les connais, je me sens juste mieux. Car ils me font énormément de bien au moral. J'ai la banane à chacune de leur vidéo ! Si vous saviez le nombre de fou rire que j'ai pu avoir, j'en ai même eu un aux larmes une fois, mémorable ! Un fou rire aux larmes, vous savez sans doute que c'est assez rare, mais là ! Eux ont réussi à me faire pleurer (et eux aussi en pleuraient de rire) - et j'en ris rien que d'y repenser -. 
Bref, hormis qu'ils me fassent souvent rire, ils sont toujours de bonne humeur, et nous prouvent qu'on peut grandir et garder son âme d'enfant, et qu'on a pas à en avoir honte ! Ils sont humbles, francs, terre à terre et c'est ce que j'adore chez eux ! Et puis leur chaine est vraiment complète, très diversifiée au niveau des jeux. Mais ils proposent aussi des dégustations et des ouvertures de box ! Les dégustations restent mes préférées.


Voilà ! Je crois que j'ai tout dis. Franchement je vous conseille d'y jeter un oeil, si vous aimez la pop culture, les jeux vidéos, les mangas...ils ne pourront que vous plaire ! Et puis c'est surtout de bons moments à passer, et à avoir le sourire tout le temps ! Juste merci à vous, Guillaume et Kim, parce que mes jours seraient moins lumineux si je ne vous avez pas découvert !

vendredi 21 avril 2017

Trouver son rytme de lecture

Encore un article qui me vient, comme ça, sans prévenir. C'est en lisant un post d'Audrey du Souffle des mots sur facebook et en regardant les commentaires que je vois quelqu'un qui marque (en gros) ; "Non mais, tu lis un livre par jour ou quoi ? Je sais pas comment tu fais, à part ne faire que ça 24H sur 24H."
Il faut savoir qu'on peut toujours trouver du temps pour lire si on en a l'envie. Que ce soit 5min, 20min, 1H... on peut toujours trouver un moment où on a rien d'autre à faire pour lire. Oui ça m'est déjà arrivé de lire deux livres en deux voir un jour. Tout dépend de la taille du roman, ou de l'addiction qu'on a part rapport à lui, même si c'est un bouquin de 400 pages. Mais comme ça m'est aussi arrivé de ne lire qu'un livre en 10 jours, ou juste 3 en un mois (ce qui m'arrive en ce moment). Mais comme tout le monde, j'ai un travail qui me prend du temps, mais même avec un boulot, oui j'arrive à trouver le temps de lire. Si je travaille le matin, je lis un peu avant, si je travaille l'après midi, j'ai toute la matinée pour lire si je n'ai rien à faire. Sinon pour moi c'est aussi souvent le soir, après avoir mangé et prit ma douche. Je peux lire jusqu'à 22H-23H sans problème. Parce qu'il y a la volonté, tout simplement.
Alors j'avoue que c'est un article un peu brouillon, mais j'ai aussi envie de rajouter que chacun fait ce qu'il a envie. Si quelq'un souhaite lire 15 livres tous les mois, qu'il le fasse. Mais qu'on arrête de dire que ce n'est pas parce qu'on lit beaucoup qu'on a pas de vie !

Et vous, comment trouvez vous le temps de lire ? 

jeudi 20 avril 2017

Throwback Thursday #28 : Noir et sans espoir versus Lumière et plein d’espoir

 
On est jeudi, ce qui veut dire le jour du rendez-vous de Bettie rose ! L'idée est simple ; un souvenir = un livre. C'est à dire que chaque jeudi elle présentera un thème spécifique et on devra parler d'un livre qui nous fera penser à ce thème.
 
Thème de la semaine :
 


Contente de reprendre ce petit rendez-vous que j'adore ! Un mois que je n'y avais pas participé, mais c'était souvent par manque de temps ou les thèmes qui ne m'inspiraient pas.
Comme Bettie, j'ai décidé de tricher un peu et de vous parler de deux romans !
 
Noir et sans espoir :
 
Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince...
 
Il faut savoir que les thrillers ne sont pas ma tasse de thé. Mais je me rappelle avoir eu une grosse envie d'en lire un l'année dernière et je me suis tournée vers Karine Giebel. J'en entendais tellement de bien de part Margaud qu'il fallait absolument que je la découvre. Et bien je n'ai pas été déçue ! Il fallait à tout prix que je le dévore dans la journée tant il est oppressant et que j'avais envie de savoir la fin. La plume de l'auteur est vive, piquante et brute. Elle sait si prendre pour garder le suspens et maintenir son lecteur en haleine. Par contre, mieux vaut vous prévenir qu'il ne faut pas s'attacher aux personnages avec elle...
 
Lumière et plein d'espoir :
 
Après la mort tragique de son mari, Jo-Marie décide de changer de vie, et reprend une maison d’hôtes à Cedar Cove, la Villa Rose. Un roman feel-good sur les destinées féminines et les nouveaux départs, à lire bien douillettement sous sa couette, avec des personnages qu’on rêverait d’avoir comme amis, dans une ville où l’on aimerait vivre, et une intrigue délicieusement captivante.
 
L'ambiance du roman m'a tout de suite charmé. Ce livre regorge d'une atmosphère douce, délicate et pleine de réconfort. C'est un vrai livre doudou, apaisant où on s'y sent bien. L'histoire est une bouffée d'optimisme, Cedar Cove est le genre de petit village où tout le monde est gentil et où l'entraide est omniprésente. Cela fait du bien de se retrouver dans ce genre de récit où il n'y a pas une once de malveillance.
Ce livre est un morceau d'évasion, le temps d'un week-end. Une histoire tendre à l'ambiance réconfortante avec des personnages bienveillants. Je ne peux que vous le conseiller, il permettra de vous sentir dans un cocon. A dévorer comme un bon chocolat chaud !   

mardi 18 avril 2017

La bibliothèque des citrons

Auteur : Jo Cotterill
Édition : Fleurus
Parution : 2017
Pages : 360

À dix ans, Calypso n'a pas d'ami et trouve refuge dans les livres de sa bibliothèque, qu'elle dévore. Sa solitude prend fin le jour où arrive dans sa classe une nouvelle, Mae, qui bouscule ses habitudes de lectrice solitaire et lui ouvre les horizons insoupçonnés de l'amitié. Cette amitié tombe à pic, car à la maison les choses tournent de moins en moins rond. Le père de Calypso, veuf depuis cinq ans, vit muré dans son travail et son silence. Il s'est attelé à l'écriture d'une histoire encyclopédique du citron. Par une froide soirée d'automne, ces maudits agrumes vont brusquement déverser sur la vie de Calypso une amertume parfaitement inattendue... Il faudra toute l'amitié de Mae et la générosité de sa famille pour que cette découverte acide devienne le point de départ d'un chemin de guérison où l'amour, enfin, pourra ressurgir !

 
Une sortie qui m'impatientait énormément, j'en entendais tellement de bons échos par Lemon June ou Pikobooks que je ne pouvais pas passer à côté. Ce bouquin nous fait une promesse de part sa couverture pétillante et lumineuse. Je m'attendais à une lecture légère, mais finalement sa carapace dévoile plus de profondeur.

On est loin d'être dans un récit très joyeux, je préfère vous prévenir. Quelques thèmes assez poignants sont abordés comme le deuil ou encore la dépression. L'ambiance est loin d'être lourde hein, c'est traité d'une manière très juste avec beaucoup de simplicité, mais je ressentais comme un poids qui me pesait tout au long du roman, certainement par le vécu de Calypso, qui a vraiment du courage.
Heureusement, des moments plus doux et légers sont présents, notamment grâce à Mae, la nouvelle amie de Calypso. J'ai tellement aimé leur duo, elles sont autant différentes qu'elles se complètent. Leur amitié est touchante et j'ai aimé la sincérité qui s'en dégage. Elles sont toutes deux attachantes, et Mae va apprendre à Calypso à s'ouvrir petit à petit.

Un roman teinté de tristesse mais qui garde toujours sa lueur d'optimisme et d'espoir. C'est aussi une jolie ode aux livres, à ce qu'ils nous apportent. Un mélange doux amère, qui peut vous faire du bien au moral car même si il fera tordre votre petit coeur d'émotion, il saura aussi vous faire sourire d'autant plus  qu'il n'en reste pas moins lumineux que la promesse de sa couverture. A vous d'y déceler sa lumière.