mardi 16 janvier 2018

Être bienveillant


Je parlais avec une cliente au travail il y a quelques jours, qui me racontait s'être fait voler son sac et toute ses affaires, comme quoi elle ne croyait plus à l'humanité, je lui ai répondu que c'est vrai que quand on voit certains gestes, certains actes qui sont commis, il y a de quoi perdre foi. Mais on a été d'accord sur le fait que des personnes manquent de bienveillance, et que c'est sans doute la plus importante des qualités.
Être bienveillant dans la vie, en amour, au travail, avec ses amis, sa famille, c'est ça la clé de tout. J'ai pour ma part de plus en plus de mal à croire en la bienveillance. Travaillant dans le commerce, je fais face à des personnes odieuses, qui n'ont aucune once d'humanité. Je ne comprends pas l'intérêt de se prendre la tête pour des broutilles, avec en plus une inconnue en face de vous. Vous avez passé une mauvaise journée ? Pourquoi ne pas faire ce que vous aimez, penser à des petits rien qui vous apaise plutôt que déverser toute votre haine sur quelqu'un que vous ne connaissez pas ? Vous me direz "c'est plus facile à dire qu'à faire", mais non, c'est juste la volonté de le faire.
Être bienveillant, c'est accepter le choix de l'autre. Un.e ami.e s'est coupé.e les cheveux et vous n'aimez pas ? Dites lui "j'aimais mieux avant, mais tu es toujours aussi joli.e/", ou "si ça te plait à toi, c'est ce qui compte". Car bienveillance rime avec tolérance, et les deux se complètent. Mais il y a aussi le respect, et la politesse. Dire "bonjour" avec un sourire, quoi de mieux pour se sentir bien ? En grandissant j'ai appris à ne plus juger, car on s'est tous porté sur le jugement sans connaitre une personne malheureusement, sur son physique, sa façon de parler, etc...Un client que je trouvais bizarre au début, me parait finalement attachant maintenant. Parce qu'il est comme ça, et que chacun est comme il est. 
La bienveillance c'est aussi se tolérer soi même, et s'aimer, même un tout petit peu. Se faire des compliments de temps en temps, se dire qu'on se trouve jolie, et que même si j'ai des formes, je m'aime malgré tout. 

lundi 15 janvier 2018

Orange, tome 6

Suwa, adolescent populaire et généreux, reçoit le matin de la rentrée scolaire, un curieux courrier… Un courrier de lui-même, venu de dix ans plus tard dans le futur ?! Dans cette lettre sont décrits tous les évènements qui vont se dérouler dans les mois qu'ils viennent. Très vite, l'adolescent comprend qu'il va devoir faire un sacrifice : renoncer à son amour, pour sauver un ami et le bonheur de celle qu'il aime.
Dix ans plus tard, dans une réalité devenue autre… Kakeru n'a pas pu être sauvé. Naho, hantée par le décès de celui qu'elle aimait, se referme dangereusement sur elle. Au détour de la vie, Suwa la recroise à nouveau. Entre amertume, bienveillance et regret, quel est le quotidien de celui qui, hanté par ses regrets, aurait pourtant été prêt à tout s'il avait connu le drame qui s'annonçait ? Pourra-t-il, cette fois-ci, sauver le cœur de celle qu'il aime ?

Je vous rassure, mon blog n'est pas entrain de se spécialiser en manga, c'est juste qu'en ce moment j'ai vraiment envie de vous en parler, et j'aime tellement ça, que ça me fait vraiment plaisir d'en discuter sur le blog !
Un tome 6 du manga Orange ! Qui l'aurait cru ? Pas moi ! 
Autant y aller direct : Il n'est pas indispensable. Les 5 tomes se valent largement à eux même et pour moi il n'y avait pas besoin d'une suite pour combler les lecteurs. 
Après, pour ceux qui ont vraiment aimé la série, et qui sont en manque de leurs personnages préférés après deux ans, évidemment que c'est un pure plaisir à lire ! Et encore plus si on apprécie le personnage de Suwa, l'ami de Naho, secrètement amoureux d'elle.
On retrouve les personnages que l'on avait tant aimé, et surtout toute l'émotion qui émane de cette histoire. Vous allez encore lâcher quelques larmes, mais avec Orange c'est difficile de se retenir ! 
Suwa est ici le personnage principal du tome, et si l'aimiez déjà avant, vous allez encore plus l'aimer à la lecture de ce tome 6. On ne peut pas ne pas l'aimer. Tout ce qu'il veut, c'est le bonheur de Naho, quitte à passer outre son propre amour envers elle. Alors on suit avec lui ses regrets, sa bienveillance envers celle qu'il aime, pour la rendre heureuse et qu'elle ne soit pas trop triste. Il nous emmène avec nous dans ces chapitres un peu décousus parfois, dans le futur, mais aussi dans des flashbacks, et des parenthèses de vie qui ne nous étaient pas montrées dans les tomes précédents.
C'est comme d'habitude très beau à lire, et bouleversant. Si vous n'avez pas encore lu Orange, je ne peux que vous encourager à découvrir cette merveille qui saura vous toucher en plein coeur !

samedi 13 janvier 2018

Vers le minimalisme

Cette sensation de se retrouver coincer entre vos objets, vous l'avez déjà eu ? C'est ce que je ressens. Un sentiment de trop, d'accumulation au fil des années, qui ne me ressemble plus, qui me fait regretter. Je regrette d'avoir acheté des objets sous le coup de l'impulsion, alors que j'aurais pu garder mon argent pour autre chose de bien plus important, je suis sûre qu'on est plusieurs à se dire ça, et c'est ce que je me dis tous les jours depuis quelques temps. Quand je regarde les pop et Tsum Tsum que j'ai, je ne ressens plus cet enthousiasme que j'avais en me les procurant. Ce n'est pas que je n'aime plus ça, juste que je n'en ai plus envie, et que cela prend bien trop de place maintenant. Maintenant que j'ai besoin d'un mode de vie plus aéré, plus distingué, plus pure.
Cela concerne aussi bien les livres. J'essaye de ne plus me laisser avoir sous le coup de l'achat, et de prendre vraiment les livres qui me font envie, et qui pourrait me plaire. C'est comme certain livre qui ne me correspondent plus, que je n'ai plus envie de garder. Alors je n'hésite pas à donner, à des amis, à des associations, à vendre si je peux. Pour faire plus de place, et rafraichir un peu mes bibliothèques. Pour accueillir des nouveaux, et ne plus me sentir étouffer. 
C'est comme pour mon espace dans ma salle de bain, je me suis rendu compte récemment n'avoir pas besoin de grand chose finalement, juste le nécessaire. Et encore je fais le tri plusieurs fois par an, mais je suis contente de ce que j'en ai fais. Un coin qu'avec ce dont j'ai besoin.

Peut-être que certain trouveront que c'est beaucoup, mais comparé à ce que j'avais il y a quelques années, je me sens bien mieux comme ça. Quelques crèmes pour les mains (j'adore ça mais je me suis calmée), le nécessaire pour ma peau, des lingettes lavables et du maquillage, juste ce qu'il faut. Et ça me suffit. 

J'espère que cet article vous aura plu ! Je sais qu'il y a bien moins de chronique de livre, mais mon blog s'est dirigé vers le lifestyle, ce qui fait que je parle un peu de tout. Plein de bisous !

jeudi 11 janvier 2018

Your name

Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo, occupé entre son petit boulot dans un restaurant italien et ses nombreux amis. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon au point qu’elle croit vivre la réalité... Tout bascule lorsqu’elle réalise que Taki rêve également d’une vie dans les montagnes, entouré d’une famille traditionnelle… dans la peau d’une jeune fille ! Une étrange relation s’installe entre leurs deux corps qu’ils accaparent mutuellement. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrées ?



Depuis le temps que je devais voir ce film, c'est enfin chose faite ! Je suis loin d'être déçue, je suis même émerveillée et très agréablement surprise. Je peux vous le dire, c'est un énorme coup de coeur. J'ai pleuré, j'ai ris, j'ai eu des frissons et ai été émue. Your name est un tourbillon d'émotions à lui même, mais aussi un vrai chocolat chaud qui se dévore. 
Je me suis plongée dedans sans en savoir trop, et encore, le résumé ne dévoile pas toute l'intrigue, HEUREUSEMENT, car l'essence de l'histoire arrive bien après l'échange des corps entre les deux protagonistes, et j'ai vraiment été surprise par cette partie là, qui est à la fois dramatique et impressionnante. Alors un conseil : jetez vous dedans les yeux fermés.


Parlons de ce qui m'a le plus impressionné : le graphisme. Je savais que Makoto Shinkai n'avait plus rien à prouver au niveau de ce talent, mais là... j'ai été bluffée, soufflée, émerveillée. Je n'ai jamais rien vu d'aussi beau, d'aussi fluide, avec des couleurs chatoyantes, les ombres qui virevoltent et les lumières qui jouent entre elles. J'ai adoré voir la campagne de Mitsuha, entourée de ces paysages flamboyants, il n'y a qu'à voir la scène de la balade en forêt en automne (voir ci dessus), on en prend plein les yeux !
En ce qui concerne les personnages, je les ai tous aimé. Ils sont authentiques, justes et véritablement attachants. La relation entre Mitsuha et Taki est merveilleuse, alors qu'ils ne se voient jamais, elle se forme petit à petit, provoquant des étincelles de bonheur de d'amour. J'ai trouvé qu'ils se ressemblaient, mais qu'en même temps ils se complétaient. Ils ont un fort caractère et ne se laissent pas marcher sur les pieds. Ils ont des convictions, ils veulent atteindre leur objectif, et pour ça ils feront tout pour le réaliser, c'est ça que j'ai admiré chez eux.


Je pourrais vous parler de Your name pendant des heures, de son graphisme, de ses personnages, de son histoire, de sa musique...Mais je préfère vous laissez la surprise, c'est à vous de vous faire votre propre avis. Mais je ne m'en fait pas, je sais que vous l'apprécierez autant que moi. Laissez vous embarquer par la magie de ce film d'animation, aussi poétique qu'enivrant !

mercredi 10 janvier 2018

Swap de Noël avec Margaud Liseuse

Vous connaissez mon amitié avec Margaud, cela fait longtemps que l'on ne s'était pas fait de swap de Noël, bien 2-3 ans, alors je suis ravie de vous montrer aujourd'hui le merveilleux colis qu'elle m'a concocté ! J'ai été très gâtée, et chaque petite chose a été choisi avec soin, et nous ressemble toutes les deux. On voit qu'elle me connait bien !

Vu d'ensemble des cadeaux


J'ai complètement été bluffé par ce carnet/journal incroyable ! Il parait sorti tout droit d'un conte de fée ou d'une histoire médiévale ! Il est juste magnifique.

Un joli lumignon venant de Suisse, depuis le temps que j'en veux un comme ça ! Il est sublime, et rempli de paillettes. Et puis cette tasse, on en parle ? Elle est juste parfaite et nous correspond tellement !

Un petit plateau adorable, des petits sujets tout mignons qui garniront mon sapin de l'année prochaine, des boucles d'oreilles, du masking tape (on a eu la même idée !), un nœud pour les cheveux trop chou, et une sucette en chocolat (déjà engloutie), miaaaaam !

Ça c'est juste trop chouette ! Depuis un certain temps j'ai envie de me diriger vers un mode de vie bio, plus sain pour mon quotidien, je suis donc ravie de ce duo, un lot de 6 lingettes lavables de Noël et un coffret de parfums roll pour le corps, qui sentent divinement bon !
Il y a aussi le livre que vous pouvez voir plus haut, Petits miracles au bureau des objets trouvés qui me fait de l’œil depuis un moment, il a l'air si joli à lire !

J'espère que cet article vous aura plu ! Je remercie encore une fois mon étoile qui a su encore une fois me faire plaisir. Pour voir les cadeaux que je lui ai offert, c'est > ici !

lundi 8 janvier 2018

Our love has always been 10 centimeters apart

C’est la cérémonie d’entrée au lycée Sakuragaoka. Sous les cerisiers en fleur, Mio Aida fait la rencontre de Haruki Serizawa. Ils échangent alors quelques banalités.
Une connexion se créée entre les deux jeunes gens qui, depuis, n’arrêtent pas de chercher l’autre des yeux dans les couloirs.
C’est alors qu’un jour, alors qu’ils se tenaient sur les marches d’un perron, Miou ne put s’empêcher de lui demander : « Haruki, es-tu amoureux de quelqu’un ? »

Je suis de nouveau dans ma période où je me matte des animes et qu'est ce que j'aime ça ! Cela me rappelle mon adolescence où je ne regardais que ça et ne lisais que des mangas. 
Ce petit anime tout doux m'a été conseillé par une abonné, et je ne regrette pas de m'être lancé ! Il n'y a que 6 épisodes (dommage), donc je peux vous assurer qu'il n'y a aucune lenteur. Je l'ai trouvé un peu dans la même veine que Orange, avec des histoires d'amitié et d'amour. C'est une parenthèse enchantée, avec des personnages terriblement attachants et mignons à souhait. Ils m'ont tous fait craquer à leur manière ! Leur relation évolue au fur et à mesure de l'anime et c'est très plaisant à voir. Le graphisme est à tomber, c'est poétique, fluide, très agréable à regarder. Le design des personnages est également très beau. La musique est superbe, je suis pour ma part tombée amoureuse de l'ending !
Plusieurs fois j'ai eu les larmes aux yeux, tant il y a des scènes touchantes et émouvantes. Mio m'a vraiment émue, et son amitié avec Natsuki et Akari est très belle, elles sont soudées, et n'hésite pas à soutenir et venir en aide à chacune. Quitte à se faire un gros câlin pour que tout aille mieux.
Il y a un côté dramatique qui ne pourra que vous toucher, et il y a ce thème principal qui concerne nos rêves à atteindre, tout l’entrain que l'on peut y mettre pour y arriver.


C'est beau, c'est doux et tendre, touchant et rempli d'une délicatesse pure. Je me suis régalée à le visionner, c'est un pur plaisir pour les yeux et on passe un très bon moment avec les personnages. J'en redemanderais presque encore !  

vendredi 5 janvier 2018

Mes coups de coeur 2017

Il fallait bien que je vous parle de mes coups de coeur 2017 ! L'année a été riche en lecture, même si je lis moins que les autres années, mais j'ai pu aussi découvrir de fabuleux films, et chouettes chaines youtube.

Mes lectures :


Mon incroyable expérience avec Le nom du vent, mon premier fantasy, et l'immense joie de découvrir la richesse de l'univers, et surtout, de Kvothe. Un torrent d'émotion, J'ai avalé un arc-en-ciel aura fait l'effet d'une tornade, pas un coup de coeur à la fin, mais une certitude qu'il l'est quelques mois plus tard. Quelqu'un à qui parler m'a profondément touché, je le relirais sans aucun soucis. Les belles vies...un Sarbacane encore une fois merveilleux, qui rend hommage aux petits bonheurs, à la vie simple, l'amitié et le premier amour. Inséparables c'est un lien très fort, fusionnel, qui va au delà de tout, ces deux sœurs sauront vous toucher en plein cœur. Et Opération Pantalon pour les messages qu'il transmet, avec beaucoup d'authenticité et de bienveillance. 


Cinéma :

LA BELLE ET LA BÊTE
 
Je l'ai attendu celui la ! Il est tout ce dont j'avais rêvé. Les acteurs sont fabuleux, les musiques et décors splendides. Vu 6x pour l'instant, et à aucun moment je me lasse. Les musiques sont souvent en boucle, bref, c'est pour moi LE film de l'année !

COCO

Énorme coup de cœur de fin d'année, Coco m'a bouleversé, j'ai ris mais j'ai surtout pleuré, et quand j'y repense, j'en ai les larmes aux yeux. Un des plus beaux Disney qui m'est été donné de voir depuis Raiponce et Rebelle.

YouTube :

GUILLAUME ET KIM


Si je devais résumer mon année en une chaine YouTube, ce serait celle de Guillaume et Kim. Ils m'ont suivi durant toute l'année, chaque jour. Ils sont devenus indispensables pour moi, pas un jour sans regarder leur vidéo quotidienne. Ils rendent mes journées plus lumineuses, et j'ai eu le plaisir de me lier d'amitié avec Kim, qui s'est révélé être une personne adorable, positive, et très à l'écoute, elle a été là quand j'étais au plus bas, et rien que pour ça, merci ma Kimy !

FRIENDLY BEAUTY


Julie, c'est ma découverte coup de cœur de la fin d'année. Avec elle c'est simplicité et bienveillance. Je ne loupe aucune de ses vidéos, et en ce moment je regarde ses plus anciennes. Elle me donne envie de tri, de rangement, de lire, de manger, de se cocooner, d'avoir un mode de vie plus sain, de me lier de plus en plus au minimaliste et aux produits bio. Elle m'ouvre les yeux sur beaucoup de choses !