lundi 30 avril 2018

8 mois de no bra et slow bra


Avant de commencer cet article, je tiens à préciser que je suis là pour faire part de ma propre expérience, et en aucun cas pour juger celles qui portent et aiment porter des soutiens-gorge. Comme je le dis souvent, chacun est libre de ses choix et gestes envers soi-même.

Je ne sais pas si cet article aura sa place sur mon blog, si cela va choquer certains, si c'est hors sujet. Mais aimant parler de tout en plus de la littérature, j'ai eu envie de vous parler de ce que je vis depuis 8 mois, en ne portant presque plus de soutien-gorge. C'est en effet un article très personnel, mais voyant de plus en plus fleurirent ce genre de post, j'ai aussi eu envie d'apporter ma pierre à l'édifice.
Je pense que j'ai commencé à porter des soutiens-gorge à l'âge de 12 ans environ, ce qui fait 13 ans à en porter, même le week end. Je n'ai jamais été une adepte de la lingerie, ce n'était pas mon truc de trifouiller dans des magasins à m'acheter des jolies sous vêtements pour me faire plaisir, tant que cela maintenait ma poitrine, je n'en avais rien à faire, finalement. J'ai eu envie de faire un effort quand j'ai eu mon premier amoureux, il y a 4 ans. Mais je ne le faisais pas vraiment pour moi-même en fait.
Depuis plus d'un an, j'ai pris du poids, et je l'ai directement ressenti au niveau de ma poitrine quand je portais des soutiens-gorge, je ne me sentais pas bien, et en aucun cas à l'aise. J'avais cette impression d'étouffer, de me sentir compresser, et de ne plus être moi-même, finalement. Comme beaucoup de filles, j'enlevais mon soutien-gorge dès que je rentrais chez moi, afin de me sentir mieux. Et j'ai doucement voulu passer du soutien-gorge basique à celui sans armatures. J'ai directement senti la différence ! Mais ce n'était pas encore ça. Alors du jour au lendemain, quand les saisons froides sont arrivées, en 2017, j'ai décidé d'arrêter d'en porter. C'est un choix assez important, qui mérite d'être réfléchis. C'est vrai que dès qu'on commence, cela fait bizarre. Mais si vous saviez la liberté que ça fait ! Alors évidemment au début je mettais un t-shirt sous mes gros pulls d'hiver, afin que cela fasse une double épaisseur, mais petit à petit, j'ai réussi à enlever ce t-shirt si je n'en avais pas besoin.
Pour les curieux, je fais du 90 B, je n'ai donc pas une petite poitrine. Preuve que même avec une poitrine plus importante on peut sauter le pas ! Après je peux comprendre aussi le choix du port, le fait d'être maintenu.

Et qu'est ce que cela m'apporte finalement ? Du bien être ! Beaucoup de bien. De la liberté. Je respire bien mieux, alors qu'avant j'avais souvent le souffle coupé. Et puis le plus gros point positif de ce choix du no bra : j'ai réussi à accepter mon corps. Je ne trouvais pas ma poitrine si jolie, avant, elle a des défauts, et c'est finalement en ne portant plus de soutien-gorge, que je me rends compte que c'est avec ces petits défauts qu'elle reste belle. Même si elle n'est pas totalement ronde, qu'elle tombe un peu, je m'en fiche. Le principal est que je me sente bien.
J'appréhende un peu la saison chaude qui arrive. Je n'ai pas encore sauté le pas de ne porter qu'un t-shirt sans soutien-gorge en dessous, juste des brassières ou alors avec un débardeur. Mais cela viendra petit à petit.
Et le regards des autres, alors ? J'EN AI RIEN A CIRER ! Je ne m'en rends même pas compte, je ne sais pas si ça se voit, et même si d'autres le remarque, je m'en fous complet. C'est mon choix, ma vie, et personne n'a rien à y redire.

Pratiquez-vous le no bra ou le slow bra ?
Que pensez-vous du fait de ne pas porter de soutien-gorge ? 
Seriez vous capable de sauter le cap ?

Source photo : Pixabay 

14 commentaires:

  1. Super article ! J'apprécie d'en lire des comme ça sur ton blog en plus des articles livresques :) Et contente de savoir que tu te sens bien de cette manière !
    de mon côté c'est un peu au feeling, parfois j'en mets, d'autres fois non. Mais j'avoue que j'apprécie de ne pas en porter ! Après je ne sais pas si j'oserai l'été avec les petits tee-shirts fins, à voir ^^
    Bisous Vivi ♥

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais été gênée par mon soutien gorge donc il ne m'est jamais venu à l'idée de ne pas en porter, en revanche je privilégie de plus en plus en plus ceux sans armature, je trouve l'effet plus naturel.
    De façon plus générale, je pense que chaque femme devrait être libre de porter ce qu'elle veut, soutien-gorge ou non, jupe ou pantalon... sans être jugée et sans avoir à se justifier. Ca viendra peut-être un jour. ☺

    RépondreSupprimer
  3. Je suis ça super d'avoir publié cet article sur ton blog!
    Personnellement, je ne porte plus de soutifs depuis plus d'un an je crois.. Il m'est arrivé d'en remettre une ou deux fois pour des occasions spéciales mais qu'est ce que je suis mal quand j'en remets... Je ne porte que des brassières, que ça sois à l'extérieur ou au travail. Et j'ai une plus forte poitrine que toi! ça prouve bien que oui même avec une forte poitrine, on peut porter autre chose qu'un soutien gorge (d'ailleurs, d'où sort ce mot?! Soutien GORGE, sérieusement) ou rien du tout!

    RépondreSupprimer
  4. Très intéressant ton article ! J'ai arrêté les soutif depuis presque un an je crois, je ne porte que des brassières ! Je mets du D donc j'ai quand même besoin que ce soit maintenue sinon ça me fait mal, mais les brassières ça me va très bien. En plus on en trouve de plus en plus des jolies donc c'est top ��

    RépondreSupprimer
  5. Je porte ce sous-vêtement parce que je l'oublie totalement, il ne me gène pas, et puis j'imagine mal ma poitrine ballottant à chaque pas, ce serait très inconfortable, et de plus, pas chic, pas élégant, pour moi c'est du respect envers moi et envers les autres. Surtout dans le cas des fortes poitrines, cela se voit tout de suite et franchement, c'est moche.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai récemment (un an maintenant) découvert les soutien-gorges sans armature, j'ai eu un peu de mal à les adopter car j'ai très souvent froid... Mais tant que je porte des vêtements épais ou assez large, cela ne me pose pas de soucis. J'en ai encore avec armature car j'aime bien en porter de temps en temps, surtout quand je veux être maintenue!
    Je suis assez sportive et je fais des études sportives, du coup j'ai besoin d'avoir un certains soutiens. j'ai testé une séance de sport avec un soutien-gorge sans armature et je l'ai vite regretté... :D
    Je ne pense pas abandonner le soutien-gorge, car quand on met des blouses plus décoltée et qu'on se penche, on voit tout, et le sport sans c'est pas l'idéal alors je préfère quand même avoir quelque chose. et puis j'aime bien en acheter, les soutien-gorge sans armature sont tellement joli :)

    RépondreSupprimer
  7. Article vraiment très intéressant et instructif.
    Je n'ai jamais été gênée par mon soutien gorge donc il ne m'est jamais venu à l'idée de ne pas en porter, de plus pratiquant le running j'ai besoin d'une bonne brassière pour soutenir ma (petite) poitrine et amortir les chocs.
    En revanche, dés que je rentre chez moi, je me mets en pyjama et sans soutien gorge et cela est très plaisant, de même les week-ends si je reste chez moi, pas de soutien gorge.

    RépondreSupprimer
  8. C'est un article intéressant, j'avoue que j'ai besoin d'un soutien-gorge, quand je sors, juste une question de maintien, je me sens plus à l'aise avec. Perso, sans armatures, je n'ai jamais pu supporter avec armatures ça me fait super mal. Du coup, je l'oublie facilement et l'idée ne plus en porter ne m'a pas tellement traverser l'esprit, à part la nuit évidemment. C'est hyper instructif d'avoir ton retour sur ce sujet, ainsi que celui des autres en commentaires. Merci ;)

    RépondreSupprimer
  9. Je viens de tomber sur ton blog tout à fait par hasard et ton article m'a "attrapée" haha. Personnellement, je n'ai pas une grosse poitrine (80B) mais pourtant je ne supporte pas être sans soutien gorge. Je ressens vraiment une sensation horrible, je ne ressens pas de libération du tout. Et je ne supporte pas sentir de tissus contre ma poitrine, je pense que j'ai la peau hyper sensible à ce niveau parce que c'est tellement désagréable que ça me fait presque "mal". Du coup, je porte des soutien-gorges avec armatures matin midi et soir, je dors même avec... C'est dingue et certainement pas très bon pour la santé mais j'ai l'impression que je ne sais pas faire autrement...

    RépondreSupprimer
  10. Coucou :) Ne t'inquiète pas je pense que personne ne dira que cet article n'a rien à faire sur ton blog. Enfin c'est ton blog et même si tu l'utilises surtout pour parler de tes lectures tu peux très bien faire des articles divers et variés, je trouve ça super intéressant moi !
    Bon je m'intéresse depuis quelque temps au fait de ne pas porter de soutien-gorge. Le truc c'est que je ne me sens ni spécialement bien avec un soutif (à part un qui est trop trop bien mais j'ai du dépenser 40€ dedans donc bon) ni sans. A vrai dire, je vais pas être pudique mais je fais du E en taille de soutif. Du coup il est dur de trouver des soutifs adaptés à ma morphologie mais aussi de me sentir bien sans :/ pourtant parfois j'aimerais me libérer de cette contrainte. Surtout que je sais que les effets pour la santé, le dos et tout peuvent être assez catastrophiques avec le soutien-gorge.
    En plus, d'un autre côté, j'aime bien la lingerie, ça je ne peux pas dire le contraire. Et surtout, je pense avoir peur du regard des autres, car dès que je mets un truc un peu moulant, mes tétons se voient et ça me gêne. Là c'est un autre travail à faire, et je t'admire pour t'en foutre royalement du regard des gens, j'aimerais être pareil ^^
    Sur ce merci pour cet article qui m'a fait réfléchir :)

    RépondreSupprimer
  11. Coucou Virginie ! Pour ma part ça fait environ 1 an que je ne porte plus de soutiens gorge et c'est une vraie liberté. Maintenant, quand j'en remets je ne supporte plus la sensation. Mais je suis pas encore à l'aise de ne pas en porter en débardeur du coup je mets sans armatures et ça me convient beaucoup mieux. Comme toi, c'est en ne mettant plus de soutiens gorge que j'ai appris à aimer ma poitrine, je la trouve tellement plus jolie maintenant !
    Merci pour ton article :)

    RépondreSupprimer
  12. Super article, j'adore quand tu sors de la littérature, c'est toujours décomplexant et pétillant ! :)

    Je pars du principe que chacun fait ce qu'il veut avec son corps, ça comporte aussi le port ou le non-port de soutient.
    En ce qui me concerne, quand je reste à la maison, je n'en porte pas, et ça peut m'arriver de sortir sans, pour aller chercher du pain ou d'autres petites sorties du genre.
    En revanche, dès que je dois bouger plus, je ne me pose même pas la question, j'en mets un. J'ai une poitrine...disons très présente et tout simplement énorme puisque je culmine à un magnifique 95F (qui me bousille le dos à l'occasion, mais très pratique pour dormir sur le ventre contre toute attente !). Impossible de ne pas être gênée si je ne suis pas maintenue, surtout pour le sport. ^^'
    Au fond, j'en porte pour avoir un confort de vie plus agréable et éviter des ennuis de santé plus tars, mais je m'en passerai volontiers si je le pouvais (surtout vu le prix des soutiens adaptés !).
    Et si certains trouvent qu'une poitrine généreuse sans soutif c'est hideux, ben ils n'ont qu'à regarder ailleurs, le monde ne tourne pas autour de deux seins qui bloblotent à chaque pas :p

    RépondreSupprimer
  13. Super article et très bien écrit...
    Pour ma part j'en porte car je me sens plus alaise comme ça ! Après le principale c'est que chacun fait comme il veut du moment que c'est son choix et qu'il n'est pas obligé par quelqu'un.
    Continue comme ça :)

    RépondreSupprimer
  14. Hello :)
    C'est rigolo parce que moi c'est l'inverse niveau saisons : je ne supporte pas d'en porter l'été avec la chaleur qu'il fait en Provence, par contre l'hiver je me vois moins sans.

    Mais sans parler saisons sinon ça dépend vraiment de où je me trouve je crois. Par exemple si je vais à Lyon qui est une grosse ville où on prend souvent le métro je me sentirais plus tendue même si ça parait un peu bête puisque on sait que les agressions éventuelles peuvent arriver partout. A Toulon par contre ça me gêne un peu moins, parce qu'on est dans le sud donc ça me semble plus courant même si on est pas encore tout à fait en station balnéaire où là ça ne me pose aucun souci (je vais tous les ans ou presque à La Croix Valmer, je ne sais pas si tu connais) Je ne sais pas vraiment quand ça a commencé à moins me gêner en fait mais je pense que c'est plutôt récent car je ne serais jamais allée à la fac sans en porter et je l'ai quittée fin 2015.

    Après moi j'ai vraiment une petite poitrine (85B) donc je n'ai pas le moindre souci de douleur au dos car peu de poids. Mais ça dépend aussi des vêtements que je porte. Les bustiers par exemple ça glisse c'est pénible ^^ et les débardeur vraiment lâches, si je sors j'en mets parce qu'il suffit que je me penche un peu pour qu'on voit tout, ce qui ne me plairait pas du tout haha

    En tout cas ceux que j'ai encore actuellement j'en ai ras le bol car oui ils serrent et j'aimerais vraiment tout balancer bientôt pour refaire un stock de jolis sans aucun rembourrage et pourquoi pas sans armatures car ça me semble plus agréable et puis j'avoue que moi j'ai toujours trouvé ça joli et aimé en avoir plusieurs :)

    Bisous <3

    RépondreSupprimer