mercredi 28 décembre 2016

Celle dont j'ai toujours rêvé

Auteur : Meredith Russo
Édition : Pocket Jeunesse
Parution : 2017
Pages : 306

Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir aux autres. Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Amanda comprend que pour être heureuse, elle doit se révéler, au risque de tout perdre. Car le secret d’Amanda c’est qu’avant, elle s’appelait Andrew.




 
J'ai eu de la chance de découvrir ce livre en avant première, car il ne sort qu'en février 2017. On l'avait dans les épreuves non corrigées au boulot et ma patronne a eu la gentillesse de me l'offrir. J'en avais entendu beaucoup de bien, notamment par Cindy Van Wilder (l'auteure des Outrepasseurs). Elle en parlait avec tellement de passion que j'étais trop heureuse de pouvoir le découvrir plus vite que prévu.

Ce que je peux déjà vous dire, c'est qu'il faut faire découvrir ce livre à tout le monde. On suit l'histoire d'Amanda, qui est née en étant un garçon, mais pour elle ça n'allait pas plus loin que le physique. Elle était une fille et elle voulait le devenir pour être heureuse et délivrée de ce mal-être quotidien où elle ne se sentait en aucun cas en phase avec elle-même.
J'ai du mal à poser mes mots car c'est loin d'être un coup de coeur, ce n'est pas une lecture qui m'a transcendé au plus haut point, mais j'ai quand même été sacrément touché et j'ai aimé en apprendre plus sur ce que peuvent ressentir les transsexuels, même si, comme l'auteure l'explique à la fin, c'est beaucoup romancé. Mais Amanda est un personnage véritablement touchant et attachant. On ne peut pas ne pas être insensible à ce qu'elle ressent. J'ai adoré comment l'auteure nous dévoile son évolution, sa force de caractère, mais aussi en nous la faisant découvrir des années plus tôt par des flashback.

J'ai été aussi pas mal écœuré (encore une fois) par l'espère humaine. Parce que pour la plupart il faut rentrer dans des cases. Un garçon n'aurait pas le droit d'aimer s'habiller en fille et inversement. Ou les femmes doivent obligatoirement aimer les hommes et inversement. MAIS NON ! Et ce qui est triste, c'est que même encore en 2016 il y a des mentalités comme ça qui ne grandissent pas. Chacun est libre d'aimer qui il veut et surtout d'être qui il veut. C'est ce qu'essaye de transmettre l'auteure dans son récit et je la remercie infiniment pour ce beau message, et aussi pour son mot de fin qui m'aura vraiment émue. 

Ce n'est pas un livre parfait, mais dans tous les cas, la plume et l'histoire sont remplies de justesse et c'est ce qui en ressort de plus beau. C'est un livre qui se dévore, qui nous bouleverse et surtout, qu'on ne risque pas d'oublier. 

29 commentaires:

  1. Je crois bien que je vais me le prendre... en tout cas ta chronique donne envie !

    RépondreSupprimer
  2. Ce roman a l'air vraiment très intéressant de par son thème. J'aimerais bien pouvoir le lire.

    RépondreSupprimer
  3. Ca me parait pas mal du tout... Je retiens :) !

    RépondreSupprimer
  4. Grâce à toi j'ai rajouté ce roman à ma WL ! Je ne crois pas en avoir déjà lu dans ce genre-là, du moins abordant un thème aussi délicat et touchant, donc j'espère avoir l'occasion de le découvrir quand il sortira !

    Sandy
    http://jenesaispointlire.fr
    (je suis obligée de publier en anonyme car blogger n'accepte pas mon nom et mon blog je sais pas pourquoi haha, ça fait déjà plusieurs mois...)

    RépondreSupprimer
  5. Ce livre à l'air intéressant, je me le note ! Merci pour ta chronique

    RépondreSupprimer
  6. Même si ce n'est pas vraiment mon genre, ce livre à l'air touchant et il aborde un sujet qu'on ne voit pas forcement souvent dans la littérature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair et ça fait du bien que ce genre de sujet soit traité :)

      Supprimer
  7. J'avoue que je n'aurais jamais eu l'idée d'ouvrir un livre de cette thématique mais il doit réellement amener à la réflexion. Et en effet, on doit voir tellement de méchantes humaines sur cette thématique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je trouve que l'auteur traite parfaitement ce sujet :)

      Supprimer
  8. Une jolie critique d'un livre dont je n'ai jamais entendu parler. Merci pour la découverte. La thématique est intéressante.

    RépondreSupprimer
  9. Ah je suis contente de lire ton avis car il me fait vraiment de l’œil! Je vais pousser ma collègue à le prendre pour la médiathèque quand il sortira, je pense que c'est le genre de roman qu'on doit avoir!

    RépondreSupprimer
  10. Je crois que c'est la première fois que je vois ce genre de sujet traité dans un roman!
    Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
  11. Le sujet est intéressant, le message du livre est très beau. Je ne suis pas certaine que j'aimerais par contre, ce n'est pas trop mon genre! ;)

    RépondreSupprimer
  12. Je suis fortement intéressé par ce livre et, surtout, par son sujet. Je pense donc le découvrir mais pas nécessairement dès sa sortie ;)

    RépondreSupprimer
  13. C'est le genre de thème que j'aime assez retrouver en littérature, en tout cas quand il est bien traité, parce que c'est assez facile de tomber dans le cliché ou le pathos. Bref, tu me fais plutôt envie avec cette chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non là on ne tombe pas dans le pathos :) c'est une superbe lecture!

      Supprimer
  14. Il a l'air très intéressant ce livre, je n'en ai jamais lu de semblable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, c'est le premier que je lis de ce genre!

      Supprimer
  15. Je note ce livre. L'histoire doit pousser à la réflexion. Chose qui est importante pour que la société puisse évoluer :)

    RépondreSupprimer