dimanche 10 janvier 2016

Phobos, tome 2

Auteur : Victor Dixen
Edition : Robert Lafon

Collection : R'
Parution : 2015
Pages : 490

ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN.

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS

Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

MEME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE,
IL EST TROP TARD POUR OUBLIER.






J'avais commencé le deuxième tome de Phobos fin novembre en lecture commune avec Nine, mais ma lecture avec le tome 1 étant trop rapprochée, et n'étant pas le genre de lecture que j'avais besoin à ce moment là, je l'ai laissé en suspens, en me promettant de le reprendre en janvier. Chose faite, j'ai donc repris ma lecture de Phobos 2 un mois plus tard à partir de la 170ème page (j'avais quand même bien avancé). Ce que je peux d'or et déjà vous dire, c'est que Victor Dixen est un très, très grand auteur. Cet homme est un génie et je lui tire mon chapeau !
 
Après nous avoir laissé sur un cliffenger de fou à la fin du tome 1, on retrouve nos héros pour la descente sur Mars. La première partie est très lente, de toute façon, le roman en lui-même est dans un rythme assez lent, et tout s'accélère vers la fin (les 50 dernières pages sont WAHOU!) mais c'est ce que l'auteur a voulu nous faire ressentir. Comme si nous étions nous-même spectateur de l'émission Genesis et qu'on suivait tout en direct. Comme si nous étions dans l'histoire même. Tout est très immersif, la plume est tellement efficace qu'on a l'impression de se retrouver sur Mars avec nos douze pionniers mais d'être aussi les spectateurs. Pour moi l'histoire et l'intrigue est ce qui porte VRAIMENT le roman. Les personnages ne sont pas plus attachants que ça, surtout leurs histoires d'amour, où j'ai trouvé ça un peu trop surjoué et un peu trop rapide (mais ils n'ont pas vraiment le choix). On apprécie en détester certains, surtout Serena, c'est sans doute celle que j'ai adoré détester. J'ai beaucoup aimé les chapitres avec Andrew et Harmonie, un duo original qui marche énormément !

J'ai donc encore pris énormément de plaisir à lire la suite de Phobos, mais cette fin...CETTE FIN ! Comment l'auteur peut nous faire ça ? C'est juste insoutenable. Je n'ai RIEN vu venir. Je l'ai terminé à minuit pile je ne pouvais pas m'endormir tellement je pensais à cette fin, l'auteur est juste trop fort, et j'ai trop hâte de voir ce qu'il nous réserve pour la suite, en espérant de belles surprises !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire