vendredi 5 août 2016

Les délices de Tokyo

Auteur : Durian Sukegawa
Édition: Albin Michel
Parution : 2016
Pages : 239

« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges dont sont fourrés les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager.
Magnifiquement adapté à l'écran par la cinéaste Naomi Kawase, le roman de Durian Sukegawa est une ode à la cuisine et à la vie. Poignant, poétique, sensuel : un régal.
 
Beaucoup savent que j'aime le Japon. Je n'y suis jamais allée mais c'est un de mes rêves les plus chers ! Ce petit roman trainait dans ma PAL depuis quelques mois et c'est ma tendre Lemon June (une chaine booktube que je vous conseille fortement !) qui m'a donné envie de l'en sortir suite à sa dernière vidéo où elle en parle divinement bien. Je n'ai pas eu de coup de coeur pour ma lecture, mais c'était tout ce que j'attendais en lisant ce livre ; de la douceur et de la mélancolie en retrouvant tout ce que j'aime du Japon : sa simplicité.

Sentaro tient une boutique de Dorayaki, ces pancakes fourrés à la pâte d'haricots rouges très appréciés au Japon. Son quotidien est très monotone et son travail ne le passionne pas, mais il va faire la connaissance de Tokue, une vieille femme qui lui propose de travailler pour lui. Au début Sentaro est très réticent, surtout à cause de la malformation des doigts de Tokue qui pourraient faire fuir les clients. Il finit cependant par accepter, et cette vieille femme va faire parti des rencontres qui changent la vie à tout jamais.

C'est une magnifique histoire, qui montre que certaines rencontres peuvent bouleverser nos vies. Tokue est une femme admirable, c'est elle qui porte le récit. Je me suis beaucoup attachée à elle. Elle va apporter de la joie de vivre à Sentaro qui est un personnage assez torturé et qui aura bien besoin de retrouver le sourire. La façon dont Tokue veut transmettre son amour de la pâte à haricots rouges est touchante. Tout est en subtilité et simplicité, on aurait presque l'impression de sentir les effluves du haricot rouge. Bien que l'histoire apporte un certain bien être, de lourds sujets sont évoqués, comme les sanatoriums dans lesquels étaient enfermés les personnes atteinte de la lèpre au Japon.

La plume de l'auteur est pleine de douceur, c'est un délice. Il réussit parfaitement à retranscrire la simplicité et la pudeur du Japon. On savoure chaque mot, chaque phrase, chaque descriptions. On ressent la pluie, le vent, et on voit ce cerisier en fleur qui est un personnage à part entière du roman.

Les délices de Tokyo est une histoire triste mais remplie de délicatesse et surtout, d'espoir. Un joli voyage au pays du soleil levant, où l'auteur n'hésite pas à nous montrer les moments sombres qu'a connu son pays. Un beau moment de tendresse, à savourer comme une bonne pâtisserie.

29 commentaires:

  1. Immense coup de cœur pour ce livre ! Je ne le connaissais pas avant de voir le film, mais je me suis bien rattrapée après ;). A lire absolument !

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, tu me tentes pas mal avec ton avis! Je ne connaissais pas, mais il a l'air vraiment mignon ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas que mignon, il est génial ♥

      Supprimer
  3. Ce livre a l'air vraiment pas mal, tu en parles très bien ! Je ne le lirais pas en priorité, parce que je ne suis pas très curieuse vis-à-vis du Japon, mais si un jour c'est le cas je fonce. Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas fan du Japon mais tu donnes envie de découvrir cette histoire, elle a l'air pas mal du tout. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésites pas si tu en as l'occasion un jour ^^

      Supprimer
  5. Je l'ai vu à la librairie. Je n'avais pas osé l'acheter mais je pense que j'apprécierais cette lecture.

    RépondreSupprimer
  6. Moi aussi je rêve d'aller un jour au Japon. En attendant, je note ce titre pour m'y balader livresquement :).

    RépondreSupprimer
  7. Il a l'air vraiment intéressant ! Pourquoi pas ? :)

    RépondreSupprimer
  8. Même si je ne suis pas forcement une grande fan du Japon, tu m'as donné envie de découvrir cette histoire qui semble toute douce :)

    RépondreSupprimer
  9. Le Japon me fait rêver. Je mets ce roman dans ma wishlist :-)

    RépondreSupprimer
  10. Le résumé ne me tente pas vraiment, mais merci pour ta chronique ! :)

    RépondreSupprimer
  11. Ohh ça me donne envie! J'aime beaucoup le Japon aussi et vu ce que tu en dis, je pense que ce roman pourrait me plaire :)

    RépondreSupprimer
  12. Une amie qui me parle du film et toi qui arrive avec le bouquin, je crois que c'est un signe ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ne peut qu'être une signe c'est clair xP il faut que je vois le film aussi !

      Supprimer
  13. Je trouve la couverture très jolie et ta chronique me donne envie de découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      Oui la couverture est très douce !

      Supprimer
  14. Coucou

    Ce livre me tente de plus en plus !
    Je sens que je ne vais pas tarder à craquer :)

    RépondreSupprimer
  15. Je l'ai en ebook et il me tarde de le lire !

    RépondreSupprimer
  16. Je suis également une fan du japon et je dois dire que ta chronique me tente beaucoup. Je ne connaissais pas ce livre, une fois encore, mais il va directement dans ma wishlist ! L'histoire a l'air vraiment belle et douce, le genre de lecture que j'aime bien, personnellement, lire en automne. Bisous !

    RépondreSupprimer