Les dernières chroniques :

mercredi 13 janvier 2016

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles

Auteur : Suzanne Hayes, Loretta Nyhan
Edition : Pocket
Parution : 2014
Pages : 416


États-Unis, années 1940. Glory, enceinte et déjà mère d'un petit garçon, souffre de l'absence de son mari, parti au front, de l'autre côté de l'Atlantique. À des centaines de kilomètres d'elle, Rita, femme et mère de soldat également, n'a pour compagnie que la fiancée de son fils. Une lettre, envoyée comme une bouteille à la mer, va les réunir. Entre inconnues, on peut tout se dire. Les angoisses, l'attente des êtres aimés, mais aussi les histoires de voisinage, les secrets plus intimes et les recettes de cuisine. Les petites joies qui font que, dans les temps les plus difficiles, le bonheur trouve son chemin. Une histoire d'amitié formidable, de celles qui aident à remporter toutes les batailles.   

Notation 
★★★


  

Ce livre avait été choisi pour la session Octobre 2015 dans le club de lecture de Victoria du blog Mango & Salt. J'adore les romans épistolaires, j'en ai lu pas mal et je continue d'en lire et d'en découvrir. Cette histoire ci liait l’épistolaire sous fond de seconde guerre mondial. Et j'aime aussi les titres qui traitent de cette affreuse période
J'ai mis un peu de temps pour le lire, car j'ai enchainé d'autres lectures en cours, tant je me suis perdue et l'ai laissé à l'abandon à la 175ème page. MAIS je m'étais dis que pour janvier je le reprendrais, chose faite ! C'est un très beau coup de coeur, celui qui met du baume au coeur...

Le résumé parle de lui-même, on suit donc deux femmes qui correspondent à partir de 1943 jusqu'à la fin de la guerre. Elles se réconfortent, se soutiennent, se donnent des conseils, parlent de leurs passés, leurs anecdotes, avec, de temps en temps, des recettes qui nous font lécher les papilles. Les deux femmes sont très attachantes, même si je pense avoir eu plus d'affection pour Rita. Mais qu'importe ! Je les ai aimé toutes les deux, elles m'ont énormément touché et m'ont fait sourire maintes fois. On les considère comme des amies au fil de la lecture et voyant la fin arrivé, on a pas envie de les quitter. J'ai fini ma lecture avec de jolies larmes d'émotions. Parce que les deux derniers chapitres sont sublimes, que j'étais heureuse, et parce qu'elles vont me manquer... 

Une jolie pépite qu'on ne voit pas arriver, pleine de tendresse, avec une jolie plume. Deux héroïnes au combien attachantes. On est, comme elles, dans l'angoisse, l'attente des nouvelles, le bonheur des plaisirs simples. Une histoire qui redonne envie de revenir aux bases et d'envoyer des lettres...

1 commentaire:

  1. J'aime beaucoup les romans épistolaires et ce avant tout parce que j'adore échanger avec mes amis de cette manière. Je trouve les romans abordant la seconde guerre mondiale du côté civil tout aussi intéressant que ceux qui relatent le cœur du conflit. Je pense que ce roman a vraiment tout pour me plaire et en plus il est édité en format poche. Dans le même genre, j'avais beaucoup aimé Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates ^^

    RépondreSupprimer